Déontologie de L'IHMEB

  • Le code de déontologie propre à chaque profession (médecin, psychologue, sophrologue,…) garde toute sa primauté. Ce qui suit le complètera
    en cas de clauses non abordées.
  • Il est à différencier ici le titre de praticien de celui de thérapeute (eu égard la législation en vigueur)
  • Dans le cadre de sa pratique professionnelle, il est conseillé au praticien ou psychothérapeute PTR de souscrire une assurance en
    responsabilité civile.
    1.Secret professionnel
    1.1 Chaque praticien formé en PTR est tenu au secret professionnel. Il s’engage à respecter la vie privée, la confidentialité et l’anonymat
    des personnes qui le consultent. Tous les praticiens en PTR, quel que soit leur métier de base, tombent sous le coup de la loi dès qu’ils
    accompagnent une personne en demande de prise en charge PTR.
    Ce devoir de confidentialité s’applique également dans le cadre d’Intervision, de supervision ou de discussion de cas entre PTRistes, que ce soit
    lors de réunions ou d’échanges sur internet (NewPTR Intervision). Aucune donnée à caractère personnel ne sera divulguée et seules les
    informations utiles à l’objectif thérapeutique seront partagées avec des praticiens eux aussi soumis au secret professionnel.
    1.2 Tout nouvel élève de l’IMHEB, de même que tout PTRiste confirmé, voulant bénéficier du groupe d’Intervision/supervision en ligne
    « New PTR Intervision » doit signer et se conformer au Règlement d’ordre intérieur* qui régit cet outil de formation mis gratuitement à sa
    disposition.
    1.3 Dans tous les cas, seul l’accord formel du client/patient permet, dans le cadre d’une plus-value du suivi thérapeutique, de partager
    l’information le concernant avec d’autres praticiens et/ou psychothérapeutes PTRistes.
    1.4 Il est conseillé au praticien ou thérapeute PTR d’afficher, de façon visible pour ses patients, le document « Votre Thérapeute et
    L’Hypnose Conversationnelle Stratégique-PTR”. Ce document rappelle le droit du patient/client de s’opposer à la supervision du travail
    thérapeutique fait avec lui.
    1.5 Les coordonnées personnelles récoltées dans le cadre de l’activité thérapeutique ne peuvent être utilisées et/ou revendues à des fins
    publicitaires ou marketing, sauf accord préalable des intéressés.